« Chers lectrices et lecteurs du Mille-Pattes, aujourd’hui nous avons plus que besoin de votre soutien pour que l’aventure continue. Les dépenses en carburant pour nous déplacer pour recueillir vos témoignages, vous interviewer, valoriser vos lieux ou activités sont devenues trop importantes et la zone rouge a été atteinte. Pour éviter l’arrêt du Mille-Pattes nous avons besoin de votre don (déductible des impôts), même symbolique, même 2€ si vous ne pouvez pas plus, c’est la quantité de dons qui sauvera le Mille-Pattes. Cliquer ci-dessous sur le bouton "Donate" pour faire un don » (avec Paypal, ou une carte bancaire même sans avoir de compte Paypal)

Montoire: une solution innovante pour la santé

Article créé le 26/06/2020

Le 24 juin, Arnault Tafilet, maire de Montoire et Ingrid Chartier-Malécot, adjointe aux affaires scolaires et sociales,  accueillait, à la mairie, Monique Gibotteau, vice-présidente du Conseil départemental, en charge des solidarités, le Dr.Isaac Gbadamassi, initiateur et référent du dispositif « PAÏS », le Dr Mounir Ilal, président de l’hôpital de Vendôme-Montoire, chef du service des urgences, le Dr.Philippe Lorencki ainsi que Valérie Boismartel, directrice de l’hôpital, qui ont présenté à la presse le dispositif « PAÏS » récemment mis en place dans le bassin de vie de Montoire, le 4 mai dernier, en pleine crise sanitaire.

Le Dr. Gbadamassi a rappelé la philosophie du projet lancé, il y a onze ans déjà, dans le sud dans le département, dans la vallée du Cher et en Sologne, où il a fait ses preuves : « Près de 60% des passages aux urgences relèvent de la médecine de ville… La France connait un degré d’hospitalisation très élevé par rapport à d’autres pays comparables. L’éducation thérapeutique et la prévention sont appelées à jouer un rôle majeur dans le dispositif. » Le principe est que la médecine de ville doit prendre en charge sans rendez-vous les soins entrant dans sa compétence pour éviter le recours abusif aux urgences. Le temps gagné grâce à la mise en place de « PAÏS » doit permettre aux médecins généralistes d’un bassin de vie de 20 000 à 40 000 habitants de prendre en charge à tour de rôle les patients durant une journée, sans rendez-vous, de 8h à 20h.

Ce système, simple et rapide dans sa mise en œuvre,  a démontré, là où il est appliqué, que non seulement il facilitait l’accès aux soins et réduisait le nombre d’hospitalisations, mais aussi qu’il contribuait à diminuer les transports sanitaires, à améliorer sensiblement les conditions de travail  des médecins et ainsi à faciliter l’arrivée de nouveaux praticiens et la succession de ceux partant à la retraite sur le territoire. Sur le plan financier, les économies générées sont cinq fois plus importantes que le coût général du système.

Pour toutes ces raisons, le Conseil départemental, que préside Nicolas Perruchot, grâce au travail mené sur le terrain par Monique Gibotteau, a souhaité innover dans un domaine qui, en principe  relève de l’Etat. Les collectivités locales vont apporter une réponse concrète ,  simple et éprouvée, à l’impasse sanitaire dans laquelle se trouve le pays.

Alors que « PAÏS » a donné très concrètement la démonstration de son efficacité comme en a témoigné, dès 2014, le rapport de la Cour des comptes, ou encore, en 2017, l’attribution du 1er prix  de l’innovation par la Fédération hospitalière de France , l’ARS et la CPAM « ont laissé tomber » le dispositif.

Partant du constat que l’attractivité d’un territoire passe, entre autres, par ses ressources en matière de santé, le Conseil départemental, en lien avec le Syndicat mixte du Pays vendômois, la Communauté d’agglomération des Territoires vendômois et les communautés de communes du Perche et Haut-Vendômois ainsi que des Collines du Perche,  ont signé une convention de déploiement de l’association « PAIS »  sur l’arrondissement ; celle-ci est opérationnelle depuis le mois de mai dernier. Le dispositif doit permettre d’attirer des médecins généralistes en leur offrant des  conditions de travail agréables, de maintenir l’offre médicale de proximité, d’améliorer la qualité des soins et de limiter le recours aux urgences.

Le dispositif dans le secteur de Montoire réunit six praticiens parmi lesquelles trois jeunes femmes. Du lundi au vendredi, il est possible d’être reçu à une consultation sans rendez-vous entre 8h et 20h et, le samedi, entre 8h et 12h. Chaque médecin généraliste s’est engagé à effectuer des permanences dont le planning est communiqué aux secrétariats médicaux et au SAMU.

 Pour contacter ces permanences, il suffira de composer le numéro de se son médecin traitant ou le 15.

Les médecins présents ont tenu à insister sur les effets désastreux de la peur engendrée par la crise sanitaire qui a poussé nombre de patients atteints de diverses pathologies à ne plus se faire soigner, par crainte d’une contamination. Le résultat a été catastrophique, même si toutes les conséquences ne peuvent pas en être déjà évaluées. Si la télémédecine peut constituer un complément utile dans un certain nombre de cas, il reste que le médecin doit connaitre physiquement son patient et que cela constitue une obligation lors d’une primo-consultation. Avec un certain humour, ces médecins passionnés ont souligné qu’aucun vétérinaire n’accepterait de soigner n’importe quel animal en téléconsultation.

Une fois de plus, on constate que les solutions réalistes, économiques, efficaces et rapides sont portées par les acteurs locaux qu’il s’agisse des professionnels ou des élus de proximité.

Sabine & Xavier Campion

Hashtags liés à cette page:

#PA√ŹS
# Dr Gbadamassi
# Montoire-sur-le-Loir41






Publié par: Sabine et Xavier Campion

Date de dernière modification de cette page: 26/06/2020


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 13 400 visites par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site