« Chers lectrices et lecteurs du Mille-Pattes, aujourd’hui nous avons plus que besoin de votre soutien pour que l’aventure continue. Les dépenses en carburant pour nous déplacer pour recueillir vos témoignages, vous interviewer, valoriser vos lieux ou activités sont devenues trop importantes et la zone rouge a été atteinte. Pour éviter l’arrêt du Mille-Pattes nous avons besoin de votre don (déductible des impôts), même symbolique, même 2€ si vous ne pouvez pas plus, c’est la quantité de dons qui sauvera le Mille-Pattes. Cliquer ci-dessous sur le bouton "Donate" pour faire un don » (avec Paypal, ou une carte bancaire même sans avoir de compte Paypal)

La Chartre renoue avec son passé

Article créé le 30/08/2020




Il n’y a pas si longtemps que les curieux pouvaient voir, notamment place de la République, des réunions de belles voitures anciennes, par exemple des Bentley, auxquelles des passionnés s’efforçaient de redonner leur lustre. La tradition ne s’est pas perdue, puisque ce week-end, ceux-ci ont pu admirer des  Bugatti  « Brescia » multicolores, créées par Ettore Bugatti, un industriel milanais naturalisé français. Lors de la fondation des 24h du Mans, en 1923, deux exemplaires de ce modèle furent engagés et figurèrent à l’arrivée  dont l’un dans le « Top 10 », grâce à Max de Pourtalès et Sosthène de La Rochefoucauld.

Ces jolies grand-mères, aux lignes élancées et pures, sont restées fringantes. Il faut noter que les premiers modèles n’étaient dotés que de freins à l’arrière et que pour ralentir, il était nécessaire de tirer sur un levier extérieur à portée de main du conducteur. Sur les premiers modèles, les réservoirs de carburant étaient installés à l’arrière, hors de la voiture, et ce n’est que par la suite qu’ils ont été inclus dans la carrosserie. En 1919, lors du Grand Prix d’Italie à Brescia, la marque a remporté les quatre premières places ; c’est à partir de cette date que la Bugatti 13, conçue à partir de 1910, a porté le nom de sa ville fétiche.

« Solo Brescia » est un rallye touristique qui réunit, tous les deux ans, en principe une quarantaine de modèles de ce type de différentes époques. Cette année, le regroupement a eu lieu dans la région du Mans avec une étape de trois jours à La Chartre, au mythique Hôtel de France. Les difficultés liées à la crise sanitaire ont réduit à 16 le nombre de participants venus de cinq pays (France, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Italie et Luxembourg). Hier, 29 août, ces passionnés se sont retrouvés sur le circuit des 24h ; aujourd’hui, dimanche, ils devaient se rendre au château de Durtal avant de déjeuner à Montreuil-sur-Loir ( Maine-et-Loire).

Sabine & Xavier Campion






Date de dernière modification de cette page: 30/08/2020


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 13 400 visites par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site