« Chers lectrices et lecteurs du Mille-Pattes, aujourd’hui nous avons plus que besoin de votre soutien pour que l’aventure continue. Les dépenses en carburant pour nous déplacer pour recueillir vos témoignages, vous interviewer, valoriser vos lieux ou activités sont devenues trop importantes et la zone rouge a été atteinte. Pour éviter l’arrêt du Mille-Pattes nous avons besoin de votre don (déductible des impôts), même symbolique, même 2€ si vous ne pouvez pas plus, c’est la quantité de dons qui sauvera le Mille-Pattes. Cliquer ci-dessous sur le bouton "Donate" pour faire un don » (avec Paypal, ou une carte bancaire même sans avoir de compte Paypal)

Artins : "Les Rendez-vous d'art contemporain en Vendômois"

Article créé le 15/09/2020

La galerie parisienne « Hegoa » a présenté la 2ème édition  des « Rendez-vous d’art contemporain en Vendômois ». La manifestation s’est déroulée  dans la vieille église et dans la résidence d’artistes située sur les bords du Loir au cœur du vieil Artins. Une occasion exceptionnelle de découvrir des artistes de renommée internationale, réunis par Nathalie Atlan Landaburu, a été ainsi offerte une nouvelle fois aux Vendômois.

Dans l’église étaient notamment installées des photos sur bâche grand format (120x120cm, 120x180cm) de Sophie Leroux. Sous le titre « Le jazz au bout des doigts », l’artiste a saisi, avec talent, les mains de musiciens parmi les plus célèbres et a constitué ainsi une galerie particulièrement originale, destinée à s’enrichir en permanence.

Marquée par sa rencontre avec Robert Doisneau, elle a travaillé dans les clubs de jazz parisiens avant de couvrir, à partir de 1992, des festivals non moins réputés tels que le « Paris jazz Festival » ou « le Festival Django Reinhard », par exemple. « Le Jazz au bout des doigts » a été naturellement  exposé pour la première fois au Festival de Jazz de Vienne. Tout l’ art de Sophie consiste à fixer la main du musicien au moment où celle-ci exprime le mieux l’âme de la mélodie : «  Il faut qu’en regardant mon cliché, j’entende dans ma tête, le son de l’instrument. » Les photos ne sont pas retouchées.

« La force et la maîtrise de ces mains musicales nous emportent vers un univers sans frontière » a écrit Marc Berthoumieux dans la préface du tome 2 de l’ouvrage de Sophie Leroux, « Le Jazz au bout des doigts. »

Marcus Miller, John Mayall, Michel Legrand, Paolo Fresu, Dee Dee Brigewater, Didier Lockwood, Manu Dibango, Marcel Azzola, Al Jarreau…. figurent parmi ses artistes de prédilection.

Ce foisonnement de mains, jeunes ou vieilles, ornées ou non de bijoux, dénudées, sans fard, affichant des cicatrices ou des stigmates, interpellent le visiteur ; leur présence suffit parfois pour évoquer une mélodie ou un accord qui a marqué un instant de la vie de celui-ci.

Sabine & Xavier Campion







Date de dernière modification de cette page: 15/09/2020


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 13 400 visites par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site