« Chers lectrices et lecteurs du Mille-Pattes, aujourd’hui nous avons plus que besoin de votre soutien pour que l’aventure continue. Les dépenses en carburant pour nous déplacer pour recueillir vos témoignages, vous interviewer, valoriser vos lieux ou activités sont devenues trop importantes et la zone rouge a été atteinte. Pour éviter l’arrêt du Mille-Pattes nous avons besoin de votre don (déductible des impôts), même symbolique, même 2€ si vous ne pouvez pas plus, c’est la quantité de dons qui sauvera le Mille-Pattes. Cliquer ci-dessous sur le bouton "Donate" pour faire un don » (avec Paypal, ou une carte bancaire même sans avoir de compte Paypal)

"Tchékhov à la folie" : deux pièces efficaces !

Article créé le 11/06/2019


La Demande en Mariage et L’Ours sont les deux pièces présentées dans ce spectacle drôle à souhait. Tchekhov a abandonné sa gravité en nous livrant une toute autre facette. Celle de l’humour, assurément !
Le texte est enlevé. Ton sarcastique. La première œuvre relate l’histoire d’un propriétaire terrien venu demander la main de sa voisine. Le père joue l’entremetteur. Mais l’argent tue souvent la raison. Manque de bon sens. Le possible futur marié s’emporte quant à la question de l’appartenance de certains prés. La caractérielle Natalia défend ses intérêts sans se soucier de la bonne éducation. Elle hurle, renverse la table et s’en prend au pauvre malheureux. Lorsqu’elle apprend les intentions de Lomov, Natalia s’effondre de tristesse. Ne l’a-t-elle pas traité en ennemi ? Elle se calme avant d’éclater à nouveau. Chacun de ses gestes prête à rire. Le trio formera-t-il une vraie famille après tant de péripéties ? Tchekhov s’empare d’un sujet courant en cette fin de XIXème siècle. S’unir à la campagne.
Première partie réussie. Nous sommes séduits par ce jeu authentique. Loin des artifices.
L’Ours est une pépite en la matière. L’homme se montre rustre. Son nom est Smirnov. Il réclame de l’argent à une jeune veuve éplorée. Elle n’est plus sortie depuis sept mois. Son époux disparu la hante. Smirnov décide alors de forcer la porte. Il doit son endettement au mort qui ne l’a jamais remboursé. Elena n’entend rien. Son deuil lui prend tout son temps. Un long combat débute entre eux. La bête tombe amoureux de la belle. Récit classique. Grigori, fidèle confident d’Elena, assiste à ce retournement de situation. Médusé. N’oublions pas que Tchekhov est misogyne. Elena est rattrapée par la réalité de son époque.
La mise en scène de Jean-Louis Benoît représente un confortable intérieur. Théâtre de multiples passions.
Émeline Bayard est extraordinaire. Ses partenaires, Jean-Paul Farré et Manuel Le Lièvre, l’entourent magistralement.
Jouissif !
Marion Allard-Latour
Informations pratiques : Tchekhov à la folie au Théâtre du Poche Montparnasse jusqu’au 14 juillet 2019

Hashtags liés à cette page:

#Tchékhov à la folie





Publié par: Sabine et Xavier Campion

Date de dernière modification de cette page: 11/06/2019


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 13 400 visites par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site