Loir-en-Vallée : autour des objets d'autrefois

Article créé le 10/07/2019

Les élèves de CP de l’école Seguin de Ruillé et les résidents de l’EHPAD de Fontenay ont travaillé ensemble sur les objets anciens, ceux dont on se servait alors au quotidien comme la lampe à pétrole, le moulin à café, la balance à plateaux etc.
Ces objets ont été exposés, le 2 juillet dans la salle polyvalente afin de permettre aux personnes participant à la fête de l’école qui se déroulait le soir, de venir la visiter. Plus tôt dans la journée, nous y avons été accueillis par les élèves et les résidents. D’emblée Maxime (6 ans) et Solaris (7 ans) ont décidé d’être nos guides nous entrainant d’objet en objet et nous expliquant l’utilisation avec beaucoup de compétence. De la classe d’autrefois avec ses cartes murales Vidal et Lablache, ses encriers en porcelaine, ses porte-plume, ses cahiers remplis d’une écriture appliquée avec des pleins et des déliés, le visiteur passait dans la chambre à coucher où il pouvait découvrir un lit utilisé par quatre générations d’enfant, un pot de chambre, un broc à eau, une poupée… ; on trouvait dans la cuisine, l’antique cuisinière à bois garnie de casseroles, de bassine à confiture ; non loin on découvrait une ancienne balance Roberval, un panier à salade en fil de fer ou encore des moulins à café. On découvrait, fer à cheval, licol, brouette en bois, outils tels que des clefs à molettes, des tarières, des marteaux  non loin d’un râteau à foin, en bois et d’une superbe faux indispensables pour couper l’herbe avant la généralisation de la faucheuse ou de la tondeuse à gazon. 
Un jeu intitulé « Memory » a été réalisé avec l’aide du lycée professionnel de Château-du-Loir, de l’association « Causette et Cousette », a été réalisé dont un  exemplaire a été donné à chaque maison de retraite ainsi qu’à l’école.
Tous ces accessoires de la vie courante étaient soigneusement entretenus ; à l’époque on ne gaspillait pas ; on prenait soin de ce que l’on possédait. C’est d’ailleurs la réflexion la réflexion pleine de bon sens qu’ont fait spontanément certains enfants. Comme quoi les plonger dans le passé ne traumatise pas les enfants, bien au contraire, cela les ouvre à la réflexion.
Au moment de la séparation, les résidents ont remis aux élèves un petit livre confectionné par leurs soins à partir du jeu.

Sabine & Xavier Campion







Publié par: Sabine et Xavier Campion

Date de dernière modification de cette page: 10/07/2019


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






publicité - espace annonceurs

Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 9 700 visiteurs par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site