« Chers lectrices et lecteurs du Mille-Pattes, aujourd’hui nous avons plus que besoin de votre soutien pour que l’aventure continue. Les dépenses en carburant pour nous déplacer pour recueillir vos témoignages, vous interviewer, valoriser vos lieux ou activités sont devenues trop importantes et la zone rouge a été atteinte. Pour éviter l’arrêt du Mille-Pattes nous avons besoin de votre don (déductible des impôts), même symbolique, même 2€ si vous ne pouvez pas plus, c’est la quantité de dons qui sauvera le Mille-Pattes. Cliquer ci-dessous sur le bouton "Donate" pour faire un don » (avec Paypal, ou une carte bancaire même sans avoir de compte Paypal)

Vendôme : la cuisine centrale s'engage sur la voie de l'alimentation durable

Article créé le 09/01/2021

Issue de ce qu’il est convenu d’appeler « les Etats généraux de l’alimentation », la loi d’octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine, durable et accessible à tous (loi « EGalim ») a pour objectif de parvenir, au 1er janvier 2022, à un taux de 50% de produits durables et de qualité dans l’approvisionnement de la restauration collective. Dans ce cadre, au mois d’août 2020, un appel à projet national, permettant de bénéficier de l’accompagnement de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), a été lancé, auquel Vendôme a répondu. La ville a été retenue aux côtés de 14 autres parmi 181 candidates.

La loi EGalim vise  à faire évoluer la restauration collective, notamment scolaire, vers des pratiques plus saines et plus écologiques. Par exemple : la suppression des plastiques à usage unique, l’expérimentation d’un repas végétarien une fois par semaine, l’utilisation de produits de qualité dont 20% issus de l’agriculture biologique, l’information sur la qualité des produits utilisés, la réalisation d’un diagnostic concernant le gaspillage alimentaire.

Sous l’impulsion de l’adjointe au maire, responsable de l’alimentation et de la commande publique, Agnès MacGillivray, avec le concours de la cuisine centrale, Vendôme a fait acte de candidature et a donc été retenue. Vendredi 8 janvier, Laurent Brillard, maire de la ville, en compagnie d’Agnès Macguillivray et de Béatrice Arruga, adjointes, a assisté au lancement du projet « Les cuisines s’engagent ». Dès ce mois de janvier, la cuisine centrale va mener un diagnostic complet de ses pratiques. Par ailleurs, une évaluation du gaspillage alimentaire sera réalisée au restaurant scolaire de l’école Louis Pergaud qui jouera le rôle de pilote en la matière. Ensuite le groupe de travail,  composé d’un spécialiste de l’ADEME en matière de restauration collective, des représentants des directions de la vie scolaire et des marchés publics de la ville, ainsi que les élus concernés, s’est réuni. Ce groupe est chargé d’élaborer le plan d’action qui permettra d’atteindre les objectifs du projet qui se mettra en place au cours de l’année 2021. Ce laps de temps verra des échanges multiples avec les 14 autres cités qui participent au projet, ce qui permettra à chacune de bénéficier des expériences des autres, négatives ou positives, afin d’atteindre plus rapidement le résultat souhaité.

Sabine & Xavier Campion

 


crédit photo Laurence Mary. Mairie de Vendôme






Date de dernière modification de cette page: 09/01/2021


Commentaires sur cet article


Laisser un commentaire

Seules les personnes ayant un compte sur ce site, et connectées, peuvent laisser un message.
Cliquez sur le lien suivant pour vous inscrire sur ce site (gratuit), ou pour vous connecter si vous avez déjà effectué votre inscription: lemille-pattes.net/bo




Partager cette page






Le Mille Pattes, site d'actualité indépendant de la vallée du Loir

Le Mille Pattes, c'est plus de 13 400 visites par mois !

 

Recevez par mail nos nouvelles publications en créant un compte ici, c'est rapide et gratuit

 

Le Mille-Pattes, c'est aussi sur 

      

Cliquer ici pour la vidéo de présentation du nouveau site